top of page

Conférence internationale | 30 ans de négation. 30 years of denialism.




30 ans de combat.


🎤J’ai eu l’honneur d’être invitée par Dr @bojanacoulibaly de l’Université Harvard, spécialiste en prévention des atrocités et en analyse critique du langage, ainsi que par @aegistrust, pour cet important événement des 30èmes commémorations. Nous avons échange à propos d’un mal (idéologique, politique, psychologique et social) qui ne cesse de s’étendre, dans une grande indifférence.


Comme l’avait prédit l’historien Jean-Pierre Chrétien : le génocide contre les Tutsi a validé son idéologie et provoqué son extension et sa banalisation, en lieu et place d’une prise de conscience dans la région des Grands Lacs Africains.


J’ai pu développer le propos suivant : il n’y a point d’analyse ni de combat possible contre discours génocidaire et négationniste sans compréhension profonde de la grande histoire du racisme, du colonialisme et de la suprématie blanche.


Trop souvent, lors de nos événements et discussions, le mot « racisme » est jeté ça et là, pour se donner bonne conscience, sans pour autant aller au fond des choses.


J’ai tenté - par une rétrospective historique et un décalage sur d’autres histoires ayant trait à la négrophobie - de faire comprendre qu’il n’y a pas de combat antiraciste possible en contournant l’histoire du génocide perpétré contre les Tutsi, et qu’il n’y a pas de lutte contre la négation de ce génocide qui puisse se faire sans prise en compte de la grande histoire globale du racisme, de l’antiracisme et de leurs ressorts complexes.


📸 avec les brillants panélistes : Dr Hélène Dumas, Dr Diogène Bideri, Maître Richard Gisagara.



14 vues0 commentaire

ความคิดเห็น


bottom of page